février, 2015

National Geographic vidéo

Mardi, février 24th, 2015

National GeographicDans le cadre des accords de distribution passés entre Warner Home Vidéo et Vestron International, six cassettes de la collection National Geographic sont désormais disponibles dans les vidéoclubs, grandes surfaces et magasins spécialisés, au prix unitaire de 149 francs environ. Les titres sont : «Attention danger : ours polaire», «La guerre des rhinos», «Les requins», «Au pays du tigre», « Les secrets du Titanic» et «La forêt tropicale». Les amateurs de vraie nature seront séduits par cette série d’un genre nouveau. Et, nous promettons, ce n’est qu’un début…

Musique Cogedep

Cogedep

Le 12 septembre dernier s’est déroulée, dans la sublime enceinte du château d’Esclimont, la deuxième convention Cogedep du disque et de la musique pour la distribution. Une douzaine d’acheteurs de la grande distribution étaient présents, ainsi que les spécialistes du monde de la musique. Beaucoup de grands dossiers furent discutés par l’ensemble des membres, mais le grand moment fut, sans conteste, la table ronde consacrée au marché du disque en Europe, avec ses réalités, ses évolutions et ses perspectives. Vivement la troisième convention.

L’année du Chat

Dans notre numéro d’avril 88, nous avons longuement évoqué, et convoqué, le dessinateur belge PhilippeGeluck et sa créature folle d’humour et de philo, le Chat. Après trois albums déjà parus, « Le Chat», « Le retour du Chat» et « La vengeance du Chat», les Éditions Casterman lancent «L’année du Chat, agenda 1990». Vous aurez ainsi le bonheur insigne de retrouver, chaque jour de l’année, les réflexions, maximes et sentences de l’un des héros les plus attachants de la BD contemporaine (89 francs).

SKC :les raisons d’une ambition

Jeudi, février 12th, 2015

Une présence remarquée

A l’occasion du dernier Salon international son et vidéo qui vient de se tenir à la Porte de Versailles, on a beaucoup remarqué la présence de SKC. Un stand important et animé, des produits qui attestent d’une réelle volonté d’innovation, autant d’indices concordants qui nous permettent de penser que SKC est bien décidé à se battre dans la cour des grands. Les produits sont là. D’importants moyens vont être maintenant mis en œuvre pour les soutenir.

L’empire Sunkyong

Filiale du groupe Sunkyong, SKC est une grande entreprise coréenne, spécialisée dans les supports magnétiques (bandes vidéo, cassettes audio, disquettes…). Fondé en 1953, Sunkyong était, à l’origine, un groupe textile. En moins d’un demi-siècle, il a connu un développement et une diversification phénoménales : pétrole, plastique, vêtements, téléphone, bateaux, camions, construction, alimentation, engineering, hôtellerie… Aucun secteur d’activité n’échappe à ce géant qui, dans cinquante-sept pays, aligne plus de deux mille produits différents, compte cinquante mille collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de dix milliards de dollars. Des résultats étonnants qui permettent à Sunkyong d’être classé par le magazine Fortune comme la soixante-deuxième compagnie mondiale (hors USA).Sunkyong

Une recherche constante de la qualité

SKC peut expliquer sa réussite par son intégration verticale, à l’intérieur de Sunkyong. En effet, les matières premières qui entrent dans la composition d’une cassette (pétrole, par exemple), proviennent directement d’une entreprise Sunkyong. Les avantages sont évidents : maîtrise totale des coûts de production et contrôle de la qualité des produits, à toutes les étapes de sa fabrication. Car, pour SKC, la qualité reste l’objectif primordial. Usines ultramodernes, technologie de pointe, contrôles incessants et vérifications toujours plus précises, le goût du perfectionnisme est vraiment poussé à l’extrême. Cette qualité, les vidéophiles français ont pu l’apprécier depuis 1983, date à laquelle SKC s’est implanté en France. Présentes dans tous les formats vidéo grand-public (VHS, VHS-C, 8 mm) et dans toutes les gammes (SKC PG, SHG, Super Hi-fi, Super Pro), les cassettes SKC ont, en commun, d’offrir des images nettes (quasiexemptes de drop-outs), des couleurs naturelles, un son pur et une fidélité de conservation à toute épreuve… La petite taille des particules magnétiques et le soin extrême apporté à l’enduction qui met en œuvre un double traitement de surface expliquent ces excellents résultats, caractérisés par une parfaite homogénéité de la couche magnétique et un très haut niveau de rapport signal/bruit. La qualité des produits, le souci du perfectionnisme, et l’implantation sur le marché français étant maintenant des données acquises, il restait, pour SKC, à développer une politique de communication active et suivie. Tous les facteurs qui ont fait la force et le succès des entreprises asiatiques sont maintenant en passe d’être réunis. Tout nous porte donc à croire que SKC va s’imposer très rapidement et réaliser ainsi son ambition : devenir l’un des grands leaders du marché de la cassette.