mars, 2015

Sony absorbe Columbia

Samedi, mars 21st, 2015

ColumbiaLe géant de l’électronique japonais Sony a pris le contrôle de Columbia à la fin du mois de septembre. Moyennant la coquette somme de trois milliards de dollars, la méga firme ajoute à ses récentes acquisitions (CBS l’an passé) l’une des plus importantes maisons de production cinématographique mondiale. Une réorganisation du management de Columbia est à prévoir. On chuchoterait le nom de Peter Guber pour succéder à Victor A. Kaufman. Le producteur de «Batman» et de «Rain man» a été longtemps l’associé de Walter Yetnikoff, dont Sony a soutenu les productions depuis 1987. Mais au moment où nous bouclons, rien n’est encore décidé. Alors, motus…

Rossif en cassettes

Frédéric Rossif a confié à la société Vidéon l’édition d’une série de cassettes consacrée à la vie animalière. Parmi les premiers titres, signalons «Les animaux sont une fête», sur la folie des bêtes, «Les animaux du bout du monde», «Rythme africain», «Le peuple des ailes», «L’eau et les animaux». Distribués par les Éditions Montparnasse, ces films sont disponibles au prix de 99 francs l’unité dans les Fnac et les grandes surfaces. Frédéric Rossif prépare aussi une série sur des thèmes qui lui sont également chers : la philosophie et la peinture. Heureuse initiative…

Le complot de Dick Rivers

Dick RiversLe rock mène à tout, et ce n’est pas le chanteur Dick Rivers qui nous contredira. Il vient d’écrire, pour les Éditions N°1, un polar drôle et musclé, dans la bonne tradition des meilleurs romans policiers américains. Son héros, Ray Gallant, est un fou de jazz et de belles bagnoles qui enquête sur une série d’accidents de voiture pour le moins bizarres, puisqu’ils touchent aussi bien James Dean, Buddy Holly, Eddie Cochran, Elvis Presley et Chuck Berry, pour ne citer que les plus connus. Le dénouement ne manque ni de piquant ni de pittoresque, et par son style, gageons que Dick Rivers n’en restera pas à ce coup d’essai, puisque c’est déjà un coup de maître (98 francs).

Un pavé plein debulles

Mardi, mars 10th, 2015

C’était plus qu’un pari : une gageure! Et un véritable travail de bénédictin pour le super érudit Henri Filippini, qui a conçu et écrit ce monumental «Dictionnaire de la bande dessinée», réalisé par les Éditions Bordas. Le résultat est stupéfiant, il n’a rien oublié ! Tous les pays, tous les genres, toutes les époques sont méthodiquement recensés par Filippini. Passant en revue 900 héros (le tout abondamment illustré et en couleur) et 1700 créateurs, avec un système de renvois très astucieux, on peut dire qu’il fait magistralement le tour de cette passionnante et foisonnante question. Bravo ! «Dictionnaire de la bande dessinée», par Henri Filippini, Éditions Bordas, 450 francs).

Le golf à portée de main

A l’instar de ses petits camarades de TF1 et de Canal +, Antenne 2 se lance à son tour dans l’édition vidéo en proposant une cassette didactique et passionnante, intitulée «Découverte du golf». Désormais, vous saurez vraiment tout sur ce sport en pleine expansion grâce aux conseils éclairés de Patrick Cros, vice-champion du monde au Mexique en 1966, et de Jean-Louis Calméjane, journaliste au service des sports sur A2. Il ne reste plus qu’a souhaiter que « la chaîne sans pub», du moins pendant les films, n’en reste pas là et continue à nous présenter des produits d’aussi bonne qualité.

Club vidéo loisirs

Club vidéoLa filiale Club de Bertelsmann et du groupe de la Cité, France Loisirs, diversifie son catalogue en pro posant, à partir du 1er octobre, une sélection de cinquante titres par trimestre. Fière de ses quatre millions et demi d’adhérents, France Loisirs est confortablement installée dans le secteur du livre avec ses quelque seize millions d’exemplaires vendus par an. En proposant l’ouverture des sélections mensuelles à la vidéo, la société s’est fixé comme objectif de vendre environ 100 000 cassettes par trimestre. Pour cela, des accords ont été passés avec seize des plus prestigieux éditeurs de vidéo en France. Une initiative que le Club Dial (spécialisé dans l’édition musicale) avait été le premier à proposer l’été dernier.