Exercice pour cellules grises

Mourir certes, mais en chambre close. Telle est la devise de ces vingt auteurs anglo-saxons (John Dickson Carr, Jacques Futrelle, Joseph Commings, Arthur Porges, Edward D. Hoch…) qui « militent » en faveur de l’assassinat considéré comme un des beaux-arts. Quoi de plus exaltant en effet pour les cellules grises de ces détectives que les chambres closes pensez donc ! Un homme meurt poignardé dans un téléphérique dont il est l’unique passager. Un gourou périt d’inanition à proximité d’une table couverte de victuailles. Un suicidé met quatre heures pour tomber du 21 e étage, et j’en passe et des meilleures, comme disait le père Hue ! Vingt défis (dont quatorze inédits en France) à la logique qui sont autant de défis à l’imagination. Vingt récits palpitants que 38 MEDIlà4i.do l’on verrait bien filmés, et ce n’est pas Claude Chabrol qui dira le contraire, qui signe la préface de cette anthologie d’une plume sulfureuse, et croyez-moi, les portes qui grincent et le suspense, ça le connaît. « Vingt mystères de chambres closes » par Roland Lacourbe, collection Bibliothèque de l’insolite, Editions Terrain Vague-Losfeld, 150 francs.

Truffaut, homme de lettres

500 lettres recueillies. 40 années de la vie du cinéaste. 672 pages. Le livre de vos vacances. Fruit du travail de Gilles Jacob et de Claude de Givray, cet ouvrage témoigne de l’extraordinaire sensibilité de Truffaut, et plus encore d’un réel talent d’écrivain. A New York ou à Tokyo, en passant par Paris, le réalisateur de « La nuit américaine » n’a jamais cessé d’écrire, en mettant sur papier ce qu’il ne pouvait inscrire sur pellicule. Ses lettres nous révèlent un homme de passions. Que ce soit dans son métier, dans sa vie privée ou en littérature, elles montrent tout l’intérêt que Truffaut portait à la vie et à ceux qui l’entouraient. Cette correspondance est sûrement le plus beau film qu’on ait fait sur sa vie. Si vous ne deviez lire qu’un livre cet été… « François Truffaut. Correspondance », Hatier. 195 francs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *