Sony absorbe Columbia

ColumbiaLe géant de l’électronique japonais Sony a pris le contrôle de Columbia à la fin du mois de septembre. Moyennant la coquette somme de trois milliards de dollars, la méga firme ajoute à ses récentes acquisitions (CBS l’an passé) l’une des plus importantes maisons de production cinématographique mondiale. Une réorganisation du management de Columbia est à prévoir. On chuchoterait le nom de Peter Guber pour succéder à Victor A. Kaufman. Le producteur de «Batman» et de «Rain man» a été longtemps l’associé de Walter Yetnikoff, dont Sony a soutenu les productions depuis 1987. Mais au moment où nous bouclons, rien n’est encore décidé. Alors, motus…

Rossif en cassettes

Frédéric Rossif a confié à la société Vidéon l’édition d’une série de cassettes consacrée à la vie animalière. Parmi les premiers titres, signalons «Les animaux sont une fête», sur la folie des bêtes, «Les animaux du bout du monde», «Rythme africain», «Le peuple des ailes», «L’eau et les animaux». Distribués par les Éditions Montparnasse, ces films sont disponibles au prix de 99 francs l’unité dans les Fnac et les grandes surfaces. Frédéric Rossif prépare aussi une série sur des thèmes qui lui sont également chers : la philosophie et la peinture. Heureuse initiative…

Le complot de Dick Rivers

Dick RiversLe rock mène à tout, et ce n’est pas le chanteur Dick Rivers qui nous contredira. Il vient d’écrire, pour les Éditions N°1, un polar drôle et musclé, dans la bonne tradition des meilleurs romans policiers américains. Son héros, Ray Gallant, est un fou de jazz et de belles bagnoles qui enquête sur une série d’accidents de voiture pour le moins bizarres, puisqu’ils touchent aussi bien James Dean, Buddy Holly, Eddie Cochran, Elvis Presley et Chuck Berry, pour ne citer que les plus connus. Le dénouement ne manque ni de piquant ni de pittoresque, et par son style, gageons que Dick Rivers n’en restera pas à ce coup d’essai, puisque c’est déjà un coup de maître (98 francs).

Leave a Reply