Sony en Alsace

logo de la marque SonySony, constructeur japonais de matériels électroniques grand public, a choisi la France pour y fabriquer ses nouveaux magnétoscopes VHS destinés au marché européen. La firme japonaise va augmenter son unité de production de Ribeauvillé en Alsace, qui va passer de 9500à 23 000 mètres carrés. La production commencera dès le printemps 89. La société nippone sortira, presque’ tout de suite, 20 000 magnétoscopes par mois et lancera la fabrication de caméscopes. Jusqu’à présent, l’usine de Ribeauvillé ne montait que des éléments de caméras, envoyés ensuite en RFA. Ribeauvillé deviendra ainsi le deuxième plus grand site industriel de Sony en Europe.

La Pologne par satellite

Dans la nuit du vendredi au samedi 24 septembre, la première émission en polonais a été diffusée par satellite. Les téléspectateurs français munis d’une antenne parabolique ont pu découvrir, à une heure fort tardive, une émission consacrée à Lech Walesa.

Nouveaux labels

Scorpio Vidéo, c’est le nouveau label en distribution chez Vidéofilms. Le premier titre paru dans cette collection est «Class 89» avec Adam Baldwin, fortement remarqué dans le film de Stanley Kubrick «Full metal jacket». «Class 89» est un film d’action qui s’inscrit dans la lignée de «Class 84s, disponible chez UGC. Par ailleurs, Vidéofilms distribue un catalogue de films érotiques, Boys Vidéo. Trois titres débutent cette collection :«La Vénitienne» avec Laure Antonnelli, «La fille aux bas nylon» et «On l’appelle sœur Désir».

Le cinéma en poche

Après l’énorme succès de la BD de poche, les éditions J’ai Lu lancent une nouvelle collection tout en couleur : J’ai Lu Cinéma. Cette collection s’adresse à un très large public, à tous ceux qui aiment le cinéma et que le 7e art fait rêver. Ces petits ouvrages, écrits par des spécialistes du cinéma, traitent des grands réalisateurs, des grands acteurs, des grands genres et des grands films. J’ai Lu Cinéma débute avec six titres : «Autant en emporte le vent», «-Romy Schneider», «Gérard Depardieu », «Marilyn Monroe», «Clint Eastwood» et « Le cinéma érotique». Prix : 32 francs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *